© 2019 Si pas maintenant

Cohen et Scholem : autour de la symbiose judéo-allemande

Séance 2 : Mardi 14 Janvier 2020 de 13h à 17h

EHESS - Salle Alphonse-Dupront (rdc)

10 rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris

Intervenants : Marc DE LAUNAY, Maxence KLEIN

Hermann Cohen, chef de fil de l'école néo-kantienne de Marbourg, incarne la synthèse judéo-allemande, telle que les juifs se la figurèrent depuis les avancées de l'émancipation dans la seconde moitié du XIXe siècle. Philosophie et judaïsme, "judéïté" et "germanité", trouvent dans l'œuvre de Cohen une symétrie parfaite, au point qu'ils semblent entrer en fusion. La génération suivante, celle de Scholem, celle en âge de combattre lors du premier conflit mondial, en révolte contre la bourgeoisie juive allemande, fit de Cohen son adversaire principal. Toute critique du judaïsme allemand éclairé, de ses illusions et de ses impasses, de son conservatisme et de son patriotisme, devait en passer par une confrontation avec Cohen. Dans ce séminaire on explorera ce moment de synthèse, voire de symbiose, puis de scission, de divorce qui agita la pensée juive-allemande jusqu'au moment de sa liquidation.