© 2019 Si pas maintenant

Histoire des juifs et écritures juives de l'histoire

Intervenants : Jacques EHRENFREUND, Ron NAIWELD, Maurice KRIEGEL 

Séance 2 : Vendredi 14 décembre de 13h à 17h

EHESS - Salle 4 - 105 boulevard Raspail

Les Grecs ont inventé le genre historiographique tandis que les juifs ont inventé la philosophie de l’histoire sans produire de récit historique, affirmait Yerushalmy dans Zakhor. Lorsque les juifs, avec la modernité, ont entrepris d’écrire leur histoire, se sont-ils conformés aux canons de la science historique naissante ? Cette question se décline en deux volets distincts, mais il se peut qu’ils soient destinés à se croiser : l’un est relatif à l’historicité propre au peuple juifs et porte dès lors sur les modes de périodisation et de temporalisation des phénomènes historiques ; l’autre est relatif au mode d’écriture de l’histoire, à sa forme même, et porte alors sur une différence épistémologique, dès lors que l’histoire des juifs est abordée dans sa particularité, comme objet de récit.