© 2019 Si pas maintenant

Les Juifs se sont compris comme un peuple persévérant dans la dispersion. Ils ont été, comme les a qualifié Max Weber, un peuple hôte en Europe. L’Europe à l’inverse s’est constituée avec la christianisation de l’Empire romain en s’envisageant comme un corps politico spirituel transcendant les peuples qui la constituaient. Le peuple hôte a été cependant aussi un agent actif dans la constitution de l’Europe. S’énoncent là deux façons de penser l’universalité.

L’histoire de l’Europe est essentiellement l’histoire d’une aventure politique dans laquelle se sont succédées, juxtaposées et imbriquées des formes variées. L’histoire des Juifs étant elle aussi une aventure politique, le séminaire visera à comprendre les modalités d’articulation, de composition, et d’opposition de ces trajectoires imbriquées et néanmoins hétérogènes.

Séance 1 :  Ni nationalisme, ni cosmopolitisme : la position de doubnov

Mardi 12 novembre 2019 - EHESS

Séance 2 : Cohen et Scholem : autour de la symbiose judéo-allemande

Mardi 14 janvier  2020 - EHESS

Séance 3 : L’Etat des juifs de Herzl, un projet européen

Mardi 4 février 2020 - EHESS

Séance 4 :  droit et politique dans le judaïsme rabbinqiue

Mardi 17 mars 2020 - EHESS

Séance 5 : A qui appartient l'histoire juive ?

Mardi 21 avril 2020 - EHESS

Séance 6 : Les juifs et l'Europe: autour de Jean-Claude Milner

Mardi 19 mai 2019 - EHESS